Les chansons - Songs


« 1er Couplet »

Sous le ciel brûlant du soleil d’Afrique
Nos soldats campaient tout près des marocains
Auprès du bivouac (ils) donnaient la réplique
Ils étaient en rond parlant du patelin
Mais dit un sergent quand finira la guerre
Je veux rester ici vivre en américain
L’on a si l’on veux cinq ou six mouquères
De quoi faire oublier qu’il fait si chaud
Mais on vit un soldat se levant
Faire le salut et dire en rêvant

« 1er Refrain »

C’est ma petite française
Qui m’attend là-bas
A des yeux de braise et un cœur de lilas
Elle est de mont Marthe (Montmartre ?) tout près du moulin
J’entends encore son rire argentin
Blaguez si vous voulez les gars
Toutes vos mouquères ne valent pas
Thérèse ma petite française

« 2ème Couplet »

Soudain dans la nuit du désert immense
Des balles ont sifflé l’alerte est aux camps
Sous les plis flottants du drapeau de France
Un instant l’on fait le rassemblement
On sait l’ennemi cruel et féroce
Quoi dit le sergent au petit pioupiou
On dirait parfois que tu pleures pauvre gars
Est-ce que tu aurais peur d’aller au combat
Mais le pioupiou qui serrait entre ses doigts
Embrassait un vieux portrait

« 2ème Refrain »

C’est ma petite française
Qui m’attend là-bas
Aux yeux de braise et au cœur de lilas
Elle est de mont Marthe (Montmartre ?) tout près du moulin
J’entends encore son rire argentin
Mais quelque chose me dit tout bas
Que je ne la reverrai pas
Thérèse ma petite française

« 3ème Couplet »

L’on vient d’apporter sur une civière
Un blessé tout pâle et presque expirant
On remarque un sillon près de sa paupière
Et sur la poitrine un filet de sang
Le général est frisant sa moustache
Sur la tunique bleue du côté du cœur
D’un geste tremblant mais doux il attache
Le ruban des braves et la croix d’honneur
Et tout bas on entend dire tout bas

« 3ème Refrain »

C’est ma petite française
Qui m’attend là-bas
A des yeux de braise et cœur de lilas
Elle est de mont Marthe (Montmartre ?) tout près du moulin
Je n’entends plus son rire argentin
J’ai mérité la croix d’honneur
Mais son baiser était bien meilleur
Thérèse ma petite française

***


Copyright        Nicole ROUFFIAC - 2005 - Tous droits réservés