Les chansons - Songs


« 1er Couplet »

Nos poilus s’en vont le cafard au front
Trottine parmi leurs cervelles
A l’arrière l’on voit la gaieté la joie
De la guerre nul ne s’en aperçoit
Concerts cinéma casino
Sont pleins de badauds
Qui ont la vie belle
Nos femmes ressentent des désirs
Elles peuvent s’offrir ce qui leur fait plaisir
Elles rigolent des communiqués
Les petites femmes des mobilisés
Idylle en auto - 1916
« 1er Refrain »

Elles se pâment et leurs maris s’affaissent
Là-bas dans la grande fournaise
Elles se payent des toilettes et des flaflas
Et ne pensent pas aux misères des soldats
Elles chantent l’ivresse de leur vie
Elles sont jeunes et sont jolies
La guerre peut bien durer toujours
Elles s’en foutent et ne pensent qu’à l’amour

« 2ème Couplet »

Un poilu obtient une perme un matin
Chez lui vite il se précipite
Il voit dans le dodo délicieux tableau
Sa femme dans les bras d’un sergot
Un autre trouva sa moitié
Le ventre ballonné il s’enfuit bien vite
Un troisième trouva son logis
Vide on lui appris que sa femme avait fui
Nos poilus philosophiquement
Disent nos femmes s’embêtent pas certainement

« 2ème Refrain »

Mon vieux il ne faut pas s’en faire
Bientôt finiront nos misères
Nos femmes se payent de l’agrément
Sans se soucier même des cœurs de balsa
Nous souffrons et nos femmes s’amusent
C’est la guerre elles en abusent
Mais quand viendra notre retour
Nous les ferons cocues à notre tour

« 3ème Couplet »

Laissons aux farceurs aux bonimenteurs
Toutes les beautés de la guerre
Ce que nous voulons les poilus du front
C’est la paix c’est la raison
Le bonheur pourra renaître quand disparaîtra
Cette horrible guerre
Des femmes nous saurons nous venger
Et pour se marier elles pourront se fouiller
Elles se traîneront à nos genoux
Mais nous leur dirons d’un air bien doux

« 3ème Refrain »

Quand jadis parmi les batailles
Le feu le sang la mitraille
Mesdames vous pleuriez des amants
Sans vous soucier même du cœur de l’absent
Maintenant que nous sommes les maîtres
Vous seriez comme il faut l’admettre
Que vous l’auriez bien mérité
Jolies petites femmes des mobilisés



***


Copyright        Nicole ROUFFIAC - 2005 - Tous droits réservés