Les témoignages


Rapport du soldat Bourdallé Léon de la CM2/412 au sujet du cimetière de Bozanti

Lors de l'envoi de l'équipe d'électriciens à Bozanti, vers le 20 juillet 1920, et dont je faisais partie, je déclare avoir constaté que les tombes des militaires français et arabes tombés au cours du siège de Bozanti avaient été dégradées; les croix étaient enlevées, les bouteilles renfermant les renseignements sur ces militaires étaient éparses sur le terrain, beaucoup même étaient cassées.
Césarée, le 25 février 1921

Photo du Capitaine Prigent

Les cimetières militaires sont les plus grands porte-parole de la paix.
Albert Schweitzer (Prix Nobel de la Paix)

Photo du Capitaine Prigent

Photos du Capitaine de Frégate Eric Prigent, adjoint près de l'ambassade de France à Ankara, responsable de l'entretien du cimetière d'Iskenderun

Photo du Capitaine Prigent

Aujourd'hui, les soldats français - originaires de métropole ou des colonies - tombés lors de la Campagne de Cilicie reposent dans un cimetière miltaire entretenu par la France, près d'Iskenderun, en terre turque. Quelques soldats de la Légion Arménienne sont enterrés avec eux.




Copyright    logo de Legalis    Nicole ROUFFIAC - 2005 - Tous droits réservés

Valid XHTML 1.0 Strict Valide CSS!